• FRANCE HORLOGERIE

JACQUES BIANCHI MARSEILLE BY MATWATCHES : LA REEDITION DE LA JB 200

Montre de plongée en dotation dans la Marine Nationale, la JB200 est créée dans les années 1980 à Marseille. Elle est reconnaissable à son cadran unique qui arbore la silhouette d’un plongeur en action. Elle s’inscrit dans la grande histoire horlogère des « French Skin Divers ».

Jacques Bianchi Marseille - réédition JB 200 2021

Figure marseillaise et du monde de la plongée, Jacques Bianchi (âgé de 80 ans) continue à ce jour de réparer montres, horloges, compteurs et pendules dans son atelier face au Vieux Port. Mais Jacques est plus qu’un horloger… Il a jadis conçu des prototypes pour l’apnéiste Jacques Mayol sur des bases de chronographes de régate Lemania, en inventant des procédés d’étanchéification des poussoirs, côtoyé le Commandant Cousteau et son second Albert Falco. Il a aussi développé des caissons étanches afin de tester l’étanchéité des montres en pleine mer.

Il créera également sa marque - éponyme - dont deux modèles, dans les années 80 auront les faveurs de l’Armée Française : la JB200 Quartz en dotation dans la Marine Nationale à la fin des années 1980 et la JB300 en dotation chez les plongeurs de l’Armée de Terre au milieu des années 90.


UNE MONTRE DE DOTATION DANS LA MARINE NATIONALE DES ANNÉES 1980.

UN PEU D’HISTOIRE…

Au milieu des années 1980, Jacques Bianchi développe une montre de plongée, étanche à 200 mètres et motorisée par un mouvement à quartz français (FE 7121) d’une rare robustesse. Reconnaissable entre mille grâce à la grande silhouette d’un homme-grenouille apparaissant sur son cadran noir, comme s’il nageait dans le boîtier, cette montre ne passe pas inaperçue. D’un diamètre de 40 mm, son boîtier en acier inoxydable est emblématique du design horloger. Dotée d’une couronne de remontoir située à gauche, cette « skin diver » au look « destro » totalement singulier est habillée d’un bracelet en caoutchouc noir souple, ajouré et biseauté à son extrémité pour faciliter la manipulation avec la boucle ardillon.

La collection JB200 est lancée en 1982 et distribuée au compte-gouttes dans des boutiques d’accastillage et de plongée du sud-est de la France. La production est limitée, au début, à une centaine de pièces.



Jacques Bianchi Marseille JB 200 1982

Vers la fin des années 1980, quelques lots de montres JB 200 sont achetés par Marine Toulon par le biais du service des Approvisionnements de la Flotte (AF), le département de la Marine Nationale française chargé alors des achats de matériel destinés aux plongeurs. Quelques dizaines de montres Jacques Bianchi Marseille JB200 Quartz sont ainsi passées en commande par la Marine Nationale. Elles ne sont pas destinées à être délivrées aux Plongeurs d'Armes comme les Plongeurs Démineurs ou les Nageurs de Combat mais à d’autres unités, notamment celles de la base aéronavale de Saint-Raphaël, démantelée depuis. Une immersion dans les archives du Registre Officiel de l’Horloger de la Marine Nationale de l’Arsenal de Toulon permet de l’attester : plusieurs références Jacques Bianchi JB 200 sont mentionnées dans les livres de police et de réparation.

Ainsi, la montre Jacques Bianchi numéro 89057 est identifiée en mars 1994 pour avoir été en dotation à la base aéronavale de Saint-Raphaël. Cette dernière est utilisée par un Plongeur Hélico ou un Plongeur de Bord faisant partie de l'armement de l’une des trois vedettes dont dispose la base assurant, à l'époque, la surveillance et la sécurité maritime du plan d’eau aux abords des pistes d’envol et d’atterrissage. « Cette montre figure bien dans le Registre Officiel de Police de l’Horloger de la Marine pour avoir subi sur demande de l’unité, une révision le 29 mars 1994 » explique un ancien officier de la Marine Nationale, en active dans les années 1980. Autre preuve : une deuxième Jacques Bianchi JB200, référencée 89009 et identifiée pour être en dotation sur le « Persée » (un chasseur de mines, numéro de coque M649, aujourd’hui désarmé) passe également en révision en mars 1994 chez l’Horloger de la Marine. Trois autres montres Jacques Bianchi JB200 Quartz apparaissent dans le registre de police de l’horloger de la Marine, sous les numéros de référence 89005 (base aéronavale de Saint-Mandrier) ainsi que 89003 et 89004 (Première Section Service des Approvisionnements de la Flotte), pour mise en réparation ou en service.


LE DEFI DE LA RÉÉDITION DE LA JB 200

La nouvelle JB 200 est à la fois un hommage et une remise au goût du jour du modèle historique développé par Jacques Bianchi au tout début des années 80. Rééditer une montre historique n’est jamais facile. En vérité, c’est un exercice délicat. Faut-il la reproduire à l’identique ? Convient-il plutôt d’en revisiter les codes esthétiques et techniques pour la moderniser de A à Z ? Doit-on s’en inspirer pour ouvrir de nouvelles pistes créatives ? Les possibilités étaient nombreuses.

Jacques Bianchi Marseille - réédition JB200 2021

Après plusieurs mois de recherche et de développement, il a été décidé de rester fidèle à l’esprit historique de la JB 200 en dotation dans la Marine Nationale avec son boîtier en acier de 42 mm évoquant le design caractéristique des « skin divers » des années 70, sa couronne « destro » déportée à gauche, son cadran noir décoré de la silhouette d’un grand plongeur, son étanchéité à 200 mètres, ses index luminescents et ses aiguilles extrêmement lisibles.

Jacques Bianchi Marseille - réédition JB200 2021


La JB 200 sera rééditée en partenariat avec la marque française MATWATCHES qui réalise des pièces de collection uniques à destination de professionnels, de collectionneurs ou toute autres personnes aimant les beaux objets et affirme en même temps sa volonté de satisfaire constamment les plus hautes exigences de ses clients.

« J’ai été séduit par l’idée de transmission qui se dégage de ce projet, explique Fabrice Pougez, CEO & Founder de ‎MATWATCHES. Ma rencontre avec Jacques Bianchi aura été déterminante. Au-delà de nos convergences professionnelles, le courant est immédiatement passé entre nous car nous partageons un grand nombre de valeurs communes : l’horlogerie bien sûr, mais aussi la passion du sport et l’amour des grands fonds ! Notre vision de l’excellence horlogère est identique : l’indépendance et la qualité sont nos deux piliers. Aucune concession là-dessus. Et puis, c’est Marseille ! »


La réédition de la JB200 pourra être précommandée via Kickstarter à compter du 15 juin prochain.


Website: https://www.jacquesbianchi.com

Instagram: https://www.instagram.com/montresbianchi/ Facebook: https://www.facebook.com/montresbianchi